Archive for Gestion de l’eau

Forage ou puits ?

forage

Le choix entre un puits et un forage sera en fonction du terrain, de vos besoins en eau et de l’utilisation que vous comptez en faire. Pour l’arrosage du jardin, un puits suffit. Pour alimenter la maison (sanitaires, machines à laver …), le forage sera plus adapté. L’aide d’un sourcier sera très utile, je la recommande. Il pourra dire où se trouve l’eau dans votre terrain et a quelle profondeur, voire même le débit.

Pour capter les eaux souterraines, 2 solutions sont envisageables : réaliser un forage dans une formation géologique ou réaliser un puits.

Un forage est constitué d’un tubage (plusieurs tubes s’imbriquant les uns dans les autres). Au niveau de la nappe le tube est perforé et munit d’une crépine qui sert de filtre. Au dessus de la nappe, les tubes doivent être cimentés au terrain. Un forage assez basique descend jusqu’à 37 m de profondeur. Attention le prix du forage dépendra de la profondeur et du nombre de mètres à tuber.

Un puits, à la différence d’un forage est un trou vertical peu profond (5 à 12 m) et le captage de l’eau se fait par le fond (un puits capte généralement l’eau de la nappe phréatique souvent de qualité médiocre).

Une fois votre forage ou votre puits réalisé il est intéressant de faire faire des analyses physico-chimiques et bactériologiques, car bien souvent les nappes phréatiques sont polluées. Attention également à répéter l’opération régulièrement car des analyses de potabilité positives risque de ne pas le rester. Des cultures intensives peuvent contrarier des analyses au gré des phases d’engrais.

Pour plus de renseignements contacter le BRGM (Bureau de Recherches géologiques et Minières)

Diagramme de perte de charge sur polyéthylène en Mce

La perte de charge, surement le plus important !!