Différences principales entre baignades biologiques et piscine abiotique

BAIGNADE

Point Piscine abiotique Baignades biologiques
Au niveau du biotope Milieu stérile Milieu vivant
Utilisation en baignade Couverte toute l’année, non couverte quelques mois sur l’année, lorsque les conditions météorologiques le permettent D’office non couverte et de ce fait utilisable en baignade quelques mois sur l’année, lorsque les conditions météorologiques le permettent
Profits en dehors de la baignade Aucun Espace paysager aquatique profitable toute l’année. Lieu de vie convivial
Intégration dans l’envirronnement Même s’agissant d’une construction de qualité, s’intègre difficilement dans l’environnement paysager Intégration totale
Maillage écologique Rupture avec le milieu naturel environnant Participe au maillage écologique
Coût de la construction On peut estimer que le niveau des coûts est identique. Dans les deux cas, il y en a pour toutes les bourses Identique
Entretien de l’eau Coûteux et permanent : requiert l’utilisation de nombreux produits biocides pour la désinfection Si conçue par des professionnels compétents : quasi nul. Le biotope se régénère naturrellement.
Entretien des structures Utilisation de robots et autres aspirateurs pour maintenir la baignade propre Zone de baignade : idem, sauf pour les adeptes du tout naturel. Autres zones : petit entretien des plantations
Matériel technique Nécessite un matériel technique important : chambre tecnique, pompes, filtres… Une seule pompe peut suffire. Mais certains constructeurs préconisent également des filtres et autres matériels techniques
Système hydraulique Hydraulicité mixte souvent sophistiquée Variable selon le type de construction
Système de chauffage Accepté. Diverses techniques existent sur le marché Contrairement aux idées reçues, une baignade biologique peut être chauffée (quelques règles sont cependant à respecter)
Eclairage Peuvent être éclairées (respect des normes) Peuvent être éclairées (respect des normes)
Consommation d’eau Uniquement évaporation de surface sauf si chutes d’eau (débordement, cascade…). Réajustement obligatoire avec de l’eau de distribution (potable). Evaporation plus importante due à la circulation des eaux (rivières, cascades, jets d’eau)+consommation par les plantes. Divers réajustements sont possibles : eau de distribution, eaux de pluie, captage.
Consommation éléctrique Importante : les pompes piscines sont énergivores Dépend du type de pompe
Aspects bactériologiques et virologiques Les défenseurs de ce type de piscine prétendront que le milieu est stérile et donc exempt de présences bactériennes et virales. L’actualité prouve le contraire. Les maladies nosocomiales nous rappellent quotidiennement que désinfection ne veut pas dire stérilité absolue, bien au contraire. La virulence des micro-organismes dans ces milieux est souvent exacerbée. Dans une baignade biologique bien conçue, la présence de pathogènes est infime et, dans tous les cas, dans des limites acceptables voire légales. La compétition naturelle permanente entre pathogènes et non pathogènes est organisée de manière à favoriser ces derniers. Pour les plus sceptiques, il suffira de préconiser l’utilisation d’un stérilisateur UVc (action physique) pour lever les craintes définitivement.
Effets secondaires Les biocides ont des effets secondaires sur la santé notamment ceux à base de chlore. Il suffit d’observer après un bain prolongé l’état de la peau, la rougeur des yeux et surtout en piscine couverte, les effets néfastes sur les voies respiratoires. Aucun effet secondaire
Mesures de sécurité enfant Indispensables et obligatoires Indispensables

Photo : LAGUNE : conception de baignade écologique, plan d’eau de loisir et lagunage. (Basée en Drôme au coeur de la région Rhône Alpes – Auvergne)

Laisser un commentaire